Bonsoir,

 J’espère que ce post vous trouvera en bonne forme, physique et morale. Dans ces temps d’incertitude, alors que tant de gens souffrent d’une façon ou d’une autre et que tant d’autres assument d’énormes risques pour prendre soin des plus fragiles, il peut paraître curieux de continuer à créer et publier des petits patrons de tricot. J’avoue que j’ai hésité à publier le dernier, Calypso, comme je vous l’avais pourtant annoncé. 

 Et puis finalement je me suis décidée, pensant que peut être ces petites choses pouvaient apporter un peu de distraction à quelques uns d’entre vous. Il est maintenant disponible sur Ravelry (https://www.ravelry.com/patterns/library/calypso-neckwarmer).

DSC_0560

Du coup je l’offre à 40% de son prix jusqu’à la fin du confinement. Une façon bien modeste d’apporter un peu de douceur dans cette période turbulente et aussi une façon d’affirmer un certain optimisme face au déroulement de cette pandémie. C’est donc avec un très grand sérieux face à ce qui nous arrive que je propose, pour y faire face, un peu de frivolité.

J’espère que vous supportez à peu près bien ce confinement qui, nous venons de l’apprendre, se prolonge jusqu’au 15 avril. En ce qui me concerne tout va bien, car le tricot et le design sont tout de même des activités solitaires et sédentaires, même si elles sont appelées à être partagées et transmises. Bien sur nos réunions des cafés tricot, les papotages entre copines et les virées chez les marchandes de laine me manquent mais c’est bien peu de choses finalement dans la situation actuelle. J’en profite pour ranger mes placards et astiquer les recoins, entre deux séances de tricotage. J’ai repris une couverture terminée cet été pour y rajouter une bordure en I-cord.

DSC_0546

Elle a été réalisée avec la laine  Poem silk de Wisdom Yarn, traitée en de multiples couleurs. Le modèle Lizard Ridge est un modèle gratuit de Laura Aylor que vous trouverez sur Ravelry (https://www.ravelry.com/patterns/library/lizard-ridge). Personnellement je ne vous recommanderais pas cette laine qui s’affaisse et feutre (légèrement) au lavage. D’ailleurs je crois que la marque l’a abandonnée. Cette couverture ce tricote soit en carrés successifs soit en une seule pièce. J’avais choisi la première méthode pour le regretter finalement, car il est assez difficile de faire correspondre ces fameuses rangées ondulées, d’un carré à l’autre. Bref ce n’est pas la plus belle pièce que j’ai tricotée l’année derrière mais elle est joyeuse et amusante.

DSC_0544

Par ailleurs on m’avait offert, pour un anniversaire, des pelotes de Nepal de chez Drops. La couleur est magnifique, un jaune assourdi mais lumineux. Comme nous allons être cloitrés chez nous durant un certain temps j’ai décidé de tricoter avec cette laine un carré par jour. La laine et le projet auront ainsi du sens. A la fin du confinement j’aurai une petite trentaine de carrés que je monterai en couverture. Ce sera la couverture du confinement, une période affreuse transformée en un joli objet.

DSC_0549

Lorsque je la regarderai plus tard je me souviendrai de ce que nos modes de vie désastreux peuvent engendrer de terrible. Une façon de tenter de vivre autrement, au jour le jour. Le modèle est très simple et les carrés se construisent l’un après l’autre, sans couture. Demain je vous donnerai la façon de préparer ces carrés, si jamais vous souhaitiez, vous aussi, tricoter une couverture du confinement.

DSC_0550

En attendant je vous souhaite une bonne soirée et vous dis à demain.