Bonjour,

Quittons un peu le Périgord pour faire une incursion en Alsace. Je suis fan de laines naturelles, de laine que l’on peut retracer à partir des moutons qui nous les offrent, de moutons locaux, un peu rares parfois, bien traités par des éleveurs compétents. En bref, des que je le peux, et de plus en plus souvent, j’utilise des fils produits en France, en toute transparence. 

Et récemment j’ai vu passer Fleurs de Laine, laine mérino locale produite en Alsace et filée en France. Les moutons locaux sont appelés L’est-à-laine (alias l’Alasacien, alias le Wurt). Ils sont tout blancs. Allez voir les jolies photos proposées par le site (https://www.fleursdelaine.fr.

Mais je voulais aujourd’hui porter à votre attention une demande de subvention de Fleurs de Laine, via le site okpal. Allez y et si vous le pouvez, verser votre petite obole à cette entreprise courageuse qui tente de revaloriser notre patrimoine et nous propose aussi de vivre autrement en consumant moins mais de haute qualité. Voici le lien https://www.fleursdelaine.fr/newsletter/campagne/

Campagne pour la laine locale, une pépite inexploitée.

Vous aussi vous aimeriez aider ? Contrairement à d'autres initiatives similaires en France sous forme de coopérative ou groupement d'éleveurs, soutenus par les Régions, Fleurs de laine est une petite entreprise individuelle qui maintenant à besoin de votre aide pour se développer. - Lien vers notre cagnotte solidaire - La laine locale, une pépite inexploitée.

https://www.fleursdelaine.fr

Et puisque nous sommes en Alsace j’en ai profité pour refaire des Malicettes, ces petits pains brun à base de pâte de bretzel, que je n’avais pas cuisinés depuis des lustres.

DSC_0438

J’ai un peu perdu la main et mes Malicettes sont un peu trop compactes et un peu trop cuites à mon goût mais je vais réitérer l’opération car ces petits pains sont délicieux au petit déjeuner, au goûter, en apéritif, bref tout le temps…En plus ils se congèlent très bien. Par contre je ne sais plus quelle est l’origine de ma recette. Peut être marmiton…..

Ingrédients

300 g de lait

80 g de beurre

500 g de farine

40 g de sucre

7 g de levure de boulanger déshydratée  

sel

1 jaune d'oeuf  additionné d'un peu d'eau

Pour l'eau de pochage (c’est elle qui donne sa belle couleur marron aux Malicettes)

500 g d'eau

8 g de sel

40 g de bicarbonate de soude

Préparation

1. Préchauffer le four à 180°

2. Faire un puits avec la farine, ajouter autour le sucre et le sel ; 

3. Diluer la levure dans un peu de lait ; mélanger le beurre fondu et le reste de lait.

4. Verser la levure et progressivement le lait au centre du puits de farine et mélanger le tout. Puis pétrir pendant un bon quart d’heure.

5. Mettre le pâton dans un bol recouvert d’un linge humide chaud et attendre patiemment que le pâton ait doublé de volume.

6. Dégazer et confectionner de petites boulettes (taille d’une grosse noix) que vous déposez sur une surface farinée.

7. Maintenant préparer votre liquide de pochage dans une casserole un peu profonde en mélangeant tous les ingrédients et en les portant à ébullition.

8. Plonger y les Malicettes par petits lots, bien les enrober de liquide et les ressortir aussitôt en les déposant sur une plaque garnie de papier sulfurisé.

9. Badigeonner les Malicettes de jaune d’œuf additionné d’un peu d’eau et d’une pincée de sel. Saupoudrer de graines de pavot et entailler fermement le dessus. 

10. Mettre au four environ 15 min, jusqu’à ce que les Malicettes aient pris une belle couleur.

11. Laisser refroidir et déguster

Bon dimanche